Le matériel d’une technicienne en extensions de cils

9 juillet 2019

L’extension de cils est une technique esthétique parfaitement inscrite dans l’air du temps. Elle permet de donner du volume, de la longueur aux cils, et ce de manière très naturelle. Si vous êtes une esthéticienne en extensions de cils, sachez que vous devrez bien vous équiper afin de mieux répondre à la demande de votre clientèle, mais surtout, afin de faire face à la concurrence.

Les pinces pour extensions de cils

Les pinces pour extensions de cils constituent l’un des outils les plus importants de l’esthéticienne en extension de cils. Elles doivent être précises, fines, en acier inoxydable et antimagnétiques. Pour ne pas limiter vos possibilités, et surtout pour vous faciliter la vie procurez-vous au minimum les types de pinces suivants : pince courbe (pour isoler les cils), pince droite (à utiliser lors de la pose de l’extension sur le cil naturel isolé). Si vous pratiquez une technique volume russe ou encore 2D, 3D, 4D, 5D, 6D … un autre type de pince est conseillé afin de permettre une isolation encore plus précise notamment dans le coin interne de l’œil de votre cliente. D’autres typologies de pinces existent enfin en fonction de vos préférences d’application par exemple avec des angles plus ouverts : 45° ou encore 90°.

Des extensions de cils de bonne qualité

Pour un meilleur rendu, il est important d’utiliser des extensions de bonne qualité. Il est essentiel de bien choisir ses extensions de cils en fonction des objectifs et des attentes. Elles seront le gage de votre professionnalisme et surtout de l’attention que vous portez à votre clientèle. Les extensions cils de bonne qualité sont celles qui retiennent leurs courbures en tout temps et ne se plient pas facilement tout en conservant un aspect très naturel. Rien qu’au toucher, une extension de cils doit être d’une douceur naturelle. Il est également définitivement préférable de s’assurer que celles-ci soient bien dans une matière synthétique pour des question d’hygiène.

Un shampooing accompagnée d’un pinceau pour cils

Étape primordiale, c’est l’assurance que la pose peut bien débuter : le nettoyage. Pour se faire un démaquillage complet est requis suivi d’un nettoyage en profondeur grâce à un shampooing développé spécifiquement avec son pinceau pour cils bien propre. Cette étape permettra de retirer toute impureté, trace de sébum ou encore tout corps logé entre les cils ne permettant pas une bonne adhésion de l’extension et risquerait de rester collé avec l’application.

Un démaquillant pour les yeux

Comme évoqué précédemment, avant la pose des extensions de cils, il est important que les cils naturels soient bien propres. Pour s’en assurer, il vous faut utiliser un démaquillant spécial pour les yeux. Il est important de rappeler que l’ennemi juré de cette prestation est l’application d’huile sur le contour de l’œil. Il faut donc impérativement retirer des restes d’huile ou de mascara qui peuvent subsister sur les cils avant la pose, la colle utilisée pour les extensions ne prendra pas.

Des patchs pour extensions de cils

Les patchs sont incontournables pour la pratique de l’extension de cils. Véritable outil de sécurité, ils permettent d’isoler les cils du bas tout en protégeant les paupières inférieures. Enfin leur application sur la paupière supérieur permet qu’en aucun cas la cliente ne puisse ouvrir les yeux. Ceci est particulièrement obligatoire car il prévient tout type d’accident grave. Par exemple, la simple action de parler lors de l’application actionne les muscles de la mâchoires et permettent aux yeux de s’entre-ouvrir légèrement. Autre exemple, s’il prend l’envie à votre cliente d’éternuer, le reflexe humain voudra l’ouverture des yeux ce qui sera bien sûr éviter grâce aux patchs.

Le choix de vos patchs est aussi très important. Privilégiez surtout les modèles qui s’adaptent à n’importe quelles formes des yeux. Ils sont plus faciles à appliquer et vous permettent de gagner beaucoup de temps. Il existe à la fois des patchs extensibles ou moins souples. Enfin, certains types sont également pourvus d’agents hydratants ou lissants. Chaque cliente a sa propre forme d’œil et donc de paupière ou encore une peau plus ou moins sensible, il est donc évidemment préférable pour toute technicienne prévoyante de disposer d’au minimum 2 types de patchs.

Une colle pour maintenir les extensions de cils

Le meilleur pour la fin. Une colle pour extensions de cils est bien nécessaire pour la prestation. Mais vous l’aurez deviné, toutes les colles ne se valent pas. Choisissez votre colle en fonction de son temps de prise, de votre technique, de l’effet désiré et enfin de son prix. Plus la colle prend vite, mieux elle est. Les meilleurs sur le marché ont un temps de polymérisation de 2 heures signifiant que seulement 2 heures après la prestation, la cliente fera ce qu’elle voudra ( piscine, hammam, douche … ). Il est donc très peu recommandé d’utiliser une colle pour extension de cils ne permettant pas une telle liberté d’action au-delà ce temps. Pour le prix, vous pouvez vous procurer une colle de bonne qualité à partir de 80 euros pour 5 ml. Il faut rappeler que la performance d’une colle dépend également de l’environnement dans lequel elle est utilisée. Concernant votre style d’application, une colle transparente permettra plus de naturel dans le look final alors qu’une colle noire donnera, elle, un effet eyeliner qui soulignera le regard encore plus avec un effet de profondeur. Enfin, sachez que toutes les colles ne sont pas compatibles avec toutes les techniques en extensions de cils. Certaines vont être spécifiquement développées pour le volume russe et d’autres pour le cil à cil en fonction de leur temps de séchage et de leur malléabilité.