Rédiger une légende sur Instagram

10 avril 2020

Chez Misencil®, nous nous sommes engagées à ce que chaque jour de votre semaine soit rythmé par un nouveau savoir, un nouveau cours ou encore un nouvel échange. C’est encore moi, Julien, tout d’abord quel plaisir de vous avoir retrouver hier en live sur nos pages ! Souvenez-vous le prochain live aura lieu dès jeudi ! Le sujet des réseaux sociaux est beaucoup revenu lors de nos échanges, alors aujourd’hui, je vous propose de découvrir comment les marques les plus populaires rédigent leurs légendes sur Instagram …

 

Souvent sous-estimées, les légendes de publications Instagram constituent un élément essentiel afin de savoir si l’utilisateur va liker, commenter, voir même s’abonner et donc créer de l’engagement avec votre contenu.

Cet espace d’expression à votre disposition est clé pour apporter plus d’informations sur les photos et vidéos que vous pourriez choisir de présenter. C’est pourquoi vous devez présenter ce qui motive votre partage et la légende est faite exactement pour cela.

Les mots intégrés dans les 2 premières lignes sont CAPITAUX car ce sont les seuls à être affichés dans le fil d’actualité des utilisateurs.

Cependant, de nombreuses questions peuvent se poser à leur sujet : faut-il privilégier des légendes plutôt courtes … ou longues ? Avec ou sans emojis 🔥🎉🙈‼️🤞🏼 ? Combien de hashtags devaient vous ajouter?

Alors, pour vous guider à travers tout cela, regardons certaines marques françaises très suivies sur Instagram et leurs manières de se servir de cet espace, et comment VOUS pourriez également vous en servir.

 

Différentes longueurs de texte

Une dizaine de mots ou bien partager un pavé dans votre légende ? Il s’agit d’une réelle interrogation pour les Community Managers sur Instagram. Quand dans le premier cas, la volonté sera d’aller droit au but pour que l’image ressorte encore plus et par exemple inciter à l’achat, dans l’autre, il sera question de garder un maximum de temps la personne sur notre contenu, ce qui est bien vu par l’algorithme du réseau social.

Existe t-il une règle à propos du nombre de caractères ? Pas d’inscrite en tout cas. Pour répondre à cette question avec des éléments concrets, j’ai observé la longueur des dernières publications de sociétés aux comptes Instagram disposant de plusieurs centaines de milliers d’abonnés et opérant sur le marché français.

Voici ce qu’il ressort des dernières publications de grandes marques :

 

J’observe majoritairement dans les cas présentés ci-dessus la volonté de proposer des légendes d’au moins 5 lignes : parfois car elles sont traduites en anglais, et surtout c’est la volonté de raconter une petite histoire qui allonge le texte.

Cependant, la marque Zadig et Voltaire n’a pas choisi cette approche en limitant quasiment toutes ses publications à 2 lignes de légendes. Cela confère tout de suite une autre ambiance.

Mon conseil : trop long n’est pas judicieux car globalement les utilisateurs de ce réseau ne sont pas là pour lire des légendes mais surtout attirés par le visuel. Par contre une bonne balance entre des posts courts : “Cette prestation … est proposée ici … prenez rendez-vous au … “. Alternez avec parfois par exemple 1 fois par semaine, une description un peu plus longue en décrivant pas à pas la prestation, présentez votre parcours, comment vous en êtes arrivée là, vos coups de coeur …

 

Les émojis : Oui pas tout le temps et pas partout !

Il y a réellement 2 écoles  en ce qui concerne l’utilisation des émojis dans les légendes de publication.

Quand certaines pages voudront apporter un aspect plus ludique à leurs publications, montrer que la marque est « cool » et dynamique, l’insertion des petits bonhommes et images dessinés est très très courante.

On peut clairement différencier le ton d’une publication ou alors la position d’une marque dans son utilisation un peu oppressive ou complètement inexistante de ces outils.

C’est ce que nous voyons dans les exemples ci-dessous :

Mon conseil : Les utiliser. Mais pas trop. En abuser donnerait un ton jeune, presque trop à part si vous vous adressez aux fameux Millennials. Pas du tout : un peu dommage car c’est un bon moyen d’attraction et de facilitée de lecture pour des légendes qui seront donc plus agréables à regarder.

 

Hashtags or not # ?

Comme vous le savez, ces mots-clés insérés généralement en fin de légende ( ou encore en premier commentaire pour les plus astucieux ) ont pour objectif d’augmenter la visibilité d’une publication, afin de la faire connaître auprès de nouvelles personnes potentiellement intéressées par les produits & services de votre entreprise.

Cependant, est ce que les comptes populaires peuvent s’en passer et proposer une légende plus sympa à l’oeil ?

Dans les exemples ci-dessous, nous voyons que plusieurs possibilités existent :

  • les hashtags insérés sont des hashtags de marques
  • les hashtags insérés visent à décrire la publication
  • il n’y a aucune présence de hashtag

Mon conseil : Obligatoirement mettre un minimum de 5 voir minimum 10 hashtags si vous pouvez.  Dans tous les cas, je n’ai jamais vu des groupes de 30 hashtags, limite maximum imposée par Instagram de la part des grandes marques. Mais en même temps, elles n’ont pas besoin d’en mettre autant hein ? Par contre de votre côté, mettez les dans un bloc notes, copiez collez les à chaque publication, faites varier certains pour voir si quelques uns se démarquent des autres … mais ne les oubliez pas !